Des souris ont été rajeunies

yamanaka

Non, nous ne sommes pas dans un roman pouvant rappeler des fleurs pour Algernon, mais bien dans la réalité, des souris ont été rajeunies par des scientifiques !

Des résultats publiés et disponibles

Comme vous pouvez le constater dans la revue Cell (voir en ligne), des souris ont gagné en espérance de vie, mais également profité d’une régénération cellulaire importante. En effet, les souris les plus âgées avait une régénération similaire à celle de jeunes rongeurs.
Juan Carlos Izpisua Belmonte qui a mené l’étude a indiqué que le vieillissement n’était pas un phénomène valide que dans un sens, il fonctionnerait également dans le sens inverse.

Modification génétique

Pour arriver à ce résultat surprenant, les chercheurs du Salk Institute of Biological Studies ont utilisé les recherches du prix Nobel de médecine de 2012, Shinya Yamanaka, qui avait mis en avant qu’il était possible de reprogrammer une cellule à l’aide de 4 gènes afin de lui offrir des potentialités identiques à une cellule souche.

Certaines limites

Les animaux qui ont été utilisé dans les expériences possédaient une caractéristique particulière, elles avaient une maladie génétique provoquant un vieillissement rapide, la progeria.
Interrogés sur l’application possible pour les êtres humains, les scientifiques ont mis en avant un problème d’éthique, mais également médical, car les souris avaient tendances à générer des tumeurs à terme lorsqu’on utilisait trop ce processus, futur nouveau piège de l’anti-âge ?

Pour le moment, mieux vaut avoir une hygiène de vie convenable, notamment via une bonne nutrition comme le montre justement Christophe de Jaeger, mais aussi dans son ouvrage intitulé Longue vie.

About the author /


J'aime voyager, lire et je dois bien l'avouer, geeker de temps en temps !