L’industrie minière au Gabon

Le Gabon est un pays africain qui tire une partie importante de revenus de l’exploitation de son sous-sol. En effet, ce dernier est très riche et certains gisements de minerais sont très utiles à d’autres pays qui se pressent aux portes du Gabon pour les acheter, notamment comme certaines sociétés minières.

Le sous-sol gabonais est riche en manganèse (qui servira à préparer les alliages d’acier dans l’industrie sidérurgique), en fer (les gisements de la mine de Belinga viennent récemment d’être réévalués et le gouvernement a du relancer un appel d’offre afin de revaloriser la valeur totale de la mine).

Le territoire gabonais abrite aussi des richesses en molybdène (qui sert a renforcer la dureté de certains aciers) et en niobium (qui lui aussi joue un rôle dans la sidérurgie).

Pendant longtemps, des mines d’uranium ont aussi été exploitées (mais il semble que depuis une dizaine d’années les mines se soient taries). Il est dur d’évaluer le poids financiers de ces richesses mais elles constituent une part importante du PIB gabonais.

De plus en plus de pays essayent de prendre pieds au Gabon pour exploiter et tirer avantage de ces ressources, de la même façon que certain groupe français. Dernièrement, le gouvernement du Gabon vient de signer un accord avec la Chine pour l’exploitation des mines de fer de Belinga.

Tagged with:     ,

About the author /