Selon une étude les couche-tard risquent de mourir plus jeunes

probleme de sommeil

Les personnes se couchant plus tard que la moyenne et qui peine à se lever du lit le matin auraient un risque de mortalité plus important que les personnes qui se couchent plus tôt d’aprèss une étude publiée jeudi.

Se lever avec le soleil

Cette analyse se porte sur environ 500 000 habitants du Royaume-Uni compris entre 38 et 73 années semble mettre en avant que les personnes se couchant tard ont un risque de décès (toutes causes confondues), de 10% plus important que les autres. Cette étude a été réalisée sur une durée de 6,5 ans.

Cela confirme des études précédentes qui appuyaient sur le fait que des taux plus élevés de maladies cardiovasculaires et de pathologies métaboliques apparaissaient chez les couche-tard. Cependant cette analyse est la seule a rechercher le risque de mort chez les pratiquants d’activités nocturnes. En se focalisant sur une base de données publique, les scientifiques permettent une vérification simple des faits avancés. Ils ont également publié l’étude dans le journal spécialisé Chronobiology International.

Un problème de santé publique

Les scientifiques veulent faire évoluer les mentalités et que l’essentiel de ce risque soit pris en compte.

Ces personnes sont plus soumis à des troubles psychologiques, du diabète, des troubles gastro-intestinaux… Généralement se sont aussi des personnes qui fument, boivent de l’alcool, consomment de la caféine et des drogues.
Le passage à l’heure d’été entrainent souvent des crises cardiaques pour ces personnes. D’où l’intérêt de supprimer ce décalage horaire selon l’auteur.

About the author /


J'aime voyager, lire et je dois bien l'avouer, geeker de temps en temps !

Post your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *